De beaux accords

C'est l'hiver, vive les œufs en meurette !


à déguster avec notre BOURGOGNE CÔTE CHALONNAISE PINOT NOIR

"Ce vin révèle des arômes de griotte, de groseille et de fraise. La bouche est bien équilibrée avec des tanins soyeux. Une expression gourmande du Pinot Noir."


Les ingrédients :

• 4 œufs bio
• 100 g de lard fumé
• 5 petits oignons
• 30 g de beurre
• 1/2 l de vin rouge jeune
• 1 bouquet garni
• 3 ou 4 gros champignons de Paris ou une dizaine de petits
• 1 gousse d’ail
• 2 belles tranches de pain de campagne
• 1 c. à café de fécule de maïs

La recette en vidéo avec Hervé Cuisine et Alain Pierre

Télécharger la fiche recette


La recette
Faire revenir le lard coupé en cube dans le beurre. Une fois que le gras a fondu, réserver et faire revenir les oignons émincés et l’ail dans la matière grasse restante.
Ajouter le bouquet garni et déglacer avec le vin rouge, laisser réduire 15 minutes.
Filtrer et ajouter la fécule de maïs, laisser épaissir 1 minute.
Faire cuire les œufs 3 minutes dans un filtre à café plongé dans l’eau bouillante (un filtre par œuf), les réserver.
Toaster les tranches de pain préalablement badigeonnées de beurre fondu des 2 côtés.
Dresser en disposant un œuf mollet sur chaque demi-tranche de pain, puis disposer les champignons et lardons sur le côté, et napper de sauce au vin rouge.


À déguster idéalement avec le vin rouge AOC Bourgogne Côte Chalonnaise Pinot Noir de Millebuis, à une température de 16 °C.


La petite histoire
Si “meurette” dérive de l’ancien français muire qui signifie saumure, l’origine de l’œuf en meurette est certainement liée à celle du bœuf bourguignon.
Le bœuf bourguignon constituait fréquemment le plat principal du repas de midi. Réchauffé, il est encore meilleur...
Mais comment utiliser les restes, lorsque tous les morceaux de viande ont disparu ?
Tout simplement au repas d’un soir, en y cassant quelques œufs que l’on fera pocher !


Ancre


à déguster avec notre MONTAGNY

"Avec sa robe lumineuse, ce vin très expressif révèle un bouquet de fleurs blanches (aubépine, acacia) et de fruits à chair blanche (pomme, litchi). La bouche charnue et soyeuse offre une belle finale. Une expression très pure du Chardonnay."


Les ingrédients :

• 1/2 l de lait
• 6 œufs
• 250 g de farine
• 100 g de fromage type gruyère
• 120 g de beurre
• sel et poivre

La recette en vidéo avec Hervé Cuisine et Rémi Marlin


Quelques recettes bourguignonnes à concocter absolument…

La Bourgogne… On dit qu’elle est le berceau de la gastronomie française, c’est-à-dire de la gastronomie tout court. Nous avons sélectionné pour vous quelques recettes légendaires qui s’accordent à merveille avec nos vins. Bon appétit…

Montagny 1er Cru
“Les Coères”

&

Pochouse verdunoise


Télécharger la fiche recette


Poissons : anguille, lotte, brochet, perche ou tanche.


Couper les têtes des poissons. Tapisser le fond du récipient avec des oignons émincés, de l’ail, un bouquet de thym, du poivre et du sel. Mettre les têtes dans le fond puis disposer dessus les poissons coupés en tronçons. Mouiller avec une bouteille d’aligoté et porter à ébullition 10 minutes sur feu vif. Cuire ensuite à feu doux pendant 10 minutes encore et flamber afin de supprimer l’acidité du vin.


Retirer les morceaux de poissons. Passer le court-­bouillon et le lier avec un roux (farine et beurre). Replacer les poissons sans les têtes dans le récipient et laisser mijoter 10 minutes.


Servir avec des croûtons frits au beurre, frottés à l’ail et accompagner le plat d’un vin blanc de chez nous.

Bourgogne Côte Chalonnaise
Pinot Noir

&

Œufs en meurette


Télécharger la fiche recette


Préparer une meurette et quand elle est passée brûlante au tamis, la remettre sur feu vif et y faire délicatement pocher les œufs, puis les retirer au chaud. Lier la meurette au fouet avec un jaune d’œuf, une pincée de farine et une noix de bon beurre. Rectifier l’assaisonnement et verser sur les œufs. On peut faire la meurette au vin blanc et l’on garnit les œufs pochés de lardons roussis avec des petits oignons et des champignons frais passés au beurre et mijotés au vin blanc.


LA MEURETTE

Mettre dans une casserole sur feu vif une bouteille de vin rouge, un gros oignon émincé, trois carottes coupées en rondelles, quatre gousses d’ail, deux blancs de poireaux, un bouquet garni, un brin de thym, une demi-feuille de laurier, sel, poivre et un morceau de sucre. Dès que l’ébullition se produit, mettre à feu doux et laisser “frissonner” pendant un quart d’heure.


Givry 1er Cru
"Clos Marceaux”

&

Bœuf bourguignon


Télécharger la fiche recette


Proportions : 750 g de gîte à la noix, 125 g d’oignons, 60 g de lard, 30 g de farine, sel, poivre, vin rouge.


Couper la viande en dés de 4 cm de côté. Faire fondre le lard dans une cocotte et y “jeter” la viande. Laisser revenir. Ajouter les oignons émincés. Lorsqu’ils sont dorés, saupoudrer avec de la farine. Attendre une minute et mouiller avec le vin. Saler, poivrer, couvrir et laisser mijoter pendant 3 heures.


Avant de servir, ajouter un verre de fine champagne préalablement flambée et laisser bouillir 1 minute.

Crémant de Bourgogne
Rosé Brut “Rose”

&

Gaufrettes clunysoises


Télécharger la fiche recette


Mélanger dans une terrine 300 g de sucre, 300 g de farine et 300 g de crème épaisse. Y ajouter un peu d’eau afin d’en faire une pâte très homogène.


Laisser reposer quelques heures puis, à l’aide d’un fer à gaufres, les confectionner à chaleur modérée.


Dès qu’elles sont cuites, les retourner sur un rouleau à pâtisserie afin de leur donner leur forme cylindrique.


Les mettre en boîte bien fermée où elles se conservent quelques jours.



Avec les vins de la caisse découverte de la Côte Chalonnaise

6 vins, 6 plats : nous avons demandé à Cuisine et Vins de France dont la réputation n’est plus à faire d’imaginer de beaux accords. Car chez nous, terre d’élevage et de culture, mais aussi terre de passage et d’échange, on aime la table et la première vertu qu’on accorde au vin, c’est de favoriser cette convivialité si recherchée.



Bourgogne Aligoté
“Sable”

&

Ceviche de cabillaud
à l’antillaise


Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2015 par Karine Valentin :

"L’aligoté qui se défend dans un costume flamboyant, au nez chatoyant, proche du raisin, aux notes de miel et de fruits enjôleurs. Un grand gaillard en attaque avec un corps rondement formé de courbes avantageuses et d’une légère finale pierre à fusil."

Bourgogne Côte Chalonnaise
Pinot Noir

&

Parmentier de canard
aux patates douces


Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2012 par Karine Valentin :

"Le raisin et rien d’autre dans ce vin qui signe les qualités du pinot noir de Bourgogne avec ses touches de fleur et de cassis. La structure tannique de la bouche donne au vin du mordant et renforce sa fraîcheur."

Montagny

&

Tempura
de langoustines,
sauce tartare


Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2013 par Karine Valentin :

"Lorsque le coing montre son nez, c’est que le chardonnay est à boire. Plus tendu en bouche qu’au nez, il distille les fines notes de fleurs et de poivres blancs sur une structure légère."


Givry

&

Poitrine de veau braisée
aux petits légumes


Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2014 par Karine Valentin :

"La fermeté des givrys frondeurs se distingue déjà au nez avec des petites touches de fruits rouges, des épices et une touche de thé fumé. En bouche, les tanins présents donnent du tonus à la dégustation de ce pinot noir sur une recette forte en goût."

Mercurey 1er Cru

&

Pâté pistaché
au foie gras


Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2013 par Karine Valentin :

"Le fruit se dessine derrière une densité délicate, avec une touche animale et une note de cassis. En bouche, le vin, qui reste boisé et structuré, se fond dans l’image classique du mercurey rouge dense et puissant."

Montagny 1er Cru
“Les Coères”

&

Curry thaï de lieu jaune



Télécharger la fiche recette


Le commentaire de dégustation du millésime 2013 par Karine Valentin :

"Un bouquet qui signe le terroir de sa minéralité et de sa note saline : tout pour séduire un poisson et puis le fumé caractéristique du chardonnay et enfin, pour finir, un nez d’agrumes. La finesse de la silhouette, c’est pour un poisson fin assurément."