Premières analyses du millésime 2014

01.11.2014

Début 2014, un hiver doux et tempéré a rapidement laissé place au réveil de la végétation. Le débourrement précoce de la vigne s’est poursuivi par un printemps ensoleillé et sec. Le feuillage de la vigne s’est peu développé mais le cycle végétatif dynamisé par cette lumière printanière a amorcé une floraison fin mai, pour s’achever le week-end de Pentecôte. Un été “mi-figue mi-raisin” a permis à la vigne de dérouler son cycle sans perdre son avance végétative. Une fin août et un mois de septembre radieux ont été très favorables à une belle évolution de la maturité et la récolte s'est effectuée en toute sérénité, du 3 au 26 septembre 2014 (état sanitaire parfait, intégrité des baies, maturité des pépins, richesse en anthocyanes et polyphénols importants sur les Pinots et Gamay).


Les années précoces ont toujours l’avantage de bénéficier d’une durée d’ensoleillement maximum pendant la phase végétative de la plante, ce qui favorise l’accumulation en sucres et réserves nutritives dont bénéficie le fruit.


Les vins issus de Chardonnay sont dominés par des arômes floraux (fleurs blanches et fruits frais). La bouche est ample, bien équilibrée, nette avec une belle structure. Des vins frais, complexes et sérieux qui laissent présager d’un bel avenir.


Les vins issus de Pinot noir ont fait l’objet de cuvaisons plus longues (15 à 18 jours). La maturité du fruit et des pépins ont permis d’élaborer des vins suaves et denses.


Belle extraction de couleur, spectre aromatique très large d’une cuvée à l’autre, passant du fruit rouge tonique au fruit noir saupoudré d’épices. Des vins de corps avec des tannins soyeux qui vont s’épanouir tout au long de leur élevage.